mardi 30 septembre 2008

primitiv bunko "chaosgraphy"

discographie de ce groupe crust de Clermont-Ferrand formé en 1993 dissolu en 1999. 65 titres furieux et politisés... excellent !!! Pour ce que ça interesse voici un interview paru en 1995 dans le n°4 du zine karok. et un autre paru dans le n°15 de punk système en 1999 (ci dessous). Sinon depuis le temps vous pouvez retrouvé des gens de ce groupe dans "vision of war" et dans le label "Fight for your mind"

Télécharger :
Primitiv bunko - chaosgraphie pt.1
Primitiv bunko - chaosgraphie pt.2 + livret

- Pouvez-vous faire un rapide historique du groupe: groupes avant PRIMITIV BUNKO, changement éventuel de line up, discographie, explication du choix du nom du groupe... -

Formé en novembre 1993, avec Bob (batterie), Fab (guitare), Lolo (voix/basse) et Sid (basse/voix). Sous cette formation, enregistrement de la split K7 avec ATTENTAT SONORE (juin 94, sorti en août). Puis départ de Sid, arrivée de Reno à la basse (début 95) et Lolo ne s'occupe plus que de la voix. Enregistrement du premier 7" (avril 95, sortie en septembre), une tournée en France, une en Suisse. Puis départ de Reno (décembre 95 ). Une split K7 avec EMPTY CAGE (Turquie) sortira en 1997, la face PRIMITIV BUNKO est un extrait d'un concert à Dijon en décembre 1995. Diverse tentatives, puis retour fin 97, Bob passe à la basse et le nouveau batteur s'appelle Flox. Enregistrement de divers titres en janvier et mars 1998, tournée en France puis en République Tchèque (octobre 98). Le groupe a splitté définitivement peu après. Et oui, PRIMITIV BUNKO n'existe plus. Un EP est sorti sur Panx en mars 99, un split EP avec ZYGOMATIK ZONE devrait sortir prochainement sur Maloka, ainsi qu'un split EP avec INSURRECCION (Mexique). Le premier EP est ressorti sur K7 sous forme de co-production entre 3 labels espagnols en 98. La face B comporte des titres live. Primitiv Bunko 1Durant 5 ans, on a participé à beaucoup de compiles K7 internationales, 2 compiles LP et 5 compiles CD. Le choix du nom du groupe a été trouvé par Sid, c'est un titre d'un vieux groupe punk hongrois, CPG, traitant du punk international et de la menace qu'il peut représenter. Cela signifie en gros "les imbéciles heureux". T'façon, c'était ça ou DISCRUST, alors vous vous en sortez plutôt bien! Avant PRIMITIV BUNKO, Bob et Sid avaient joué dans PENDAISON (un concert, pas de K7), pour Fab je crois que c'était son premier groupe, Flox avait joué dans FAMILY DUB (reggae) et joue aujourd'hui dans SLUMS et HONK FOR MASS. Quant à moi, j'ai joué dans BB FUCK (punk provo, 2 concerts, une K7 ) en 86/87, dans THRASHIN'GUTS (grind crust, 2 concerts, ½ K7 ) en 88 puis 89, dans les REMONT'PINTES en 89/90 (HC/punk ivrogne, une K7 et 7 concerts), dans ULTRA ZOMKI de 91 à 94 (HC, un peu moins de 10 concerts, mais aucun enregistrement), LITTLE ZOMKI en 93/94 (version duo et acoutisque d'ULTRA ZOMKI, une K7, 9 concerts, une participation à une compile LP ). Et puis, je hurle dasn les atroces 7 MINUTES OF CHIASSE, du n'importe-quoi-core-pourvu-que-ça-mousse (8 concerts à ce jour + un EP, bientôt une K7 C60 ).

- Quelle est l'explication du titre du disque sorti récemment chez Panx? Pourquoi avoir choisi cette langue incompréhensible (pour la plupart au moins) alors que les paroles, elles, sont en francais? -

C'est du finlandais et cela signifie "ne pouvez-vous pas comprendre que la religion est la cause de millions de victimes". Sur chaque production, on a voulu un titre global en langue étrangère pour montrer que l'on pouvait communiquer par delà les frontières et que nous étions terriens dans une nation dont on n'a rien à foutre. Comme nous ne parlons pas ces langues "exotiques", on ne pouvait pas écrire ni prononcer un texte en entier. Donc, le fait de choisir un titre pareil pour notre support montrait notre volonté d'étendre toute forme de culture et dire bonjour aux punks d'ailleurs.

- Vous chantez en français, ce qui est rare pour un groupe HC/crust. Pourquoi? Est-ce par souci d'une meilleure compréhension des textes par votre public? -

En fait, c'est surtout qu'il s'agit de notre langue natale, donc c'est celle que l'on connaît la mieux, il était donc normal que l'on écrive des textes qui nous paraissent plus cohérents puisque c'est la langue française que nous maîtrisons le mieux. On ne voulait surtout pas chanter en anglais, on n'en a rien à foutre que c'est une langue qui soi-disant sonne mieux, on voulait être libres quant à nos paroles et ne pas s'enfermer dans un carcan médiocre où tu écris des textes approximatifs dans une langue que tu ne connais pas assez. Le seul titre que l'on ait écrit en anglais est un morceau sur les États-Unis.

- Le titre "Rendons les cloches silencieuses" se veut anticlérical. Est-ce une "cause" importante pour vous? Quel avis portez-vous sur les groupes HC krisnas ou certains groupes qui se revendiquent catholiques? -

Je répondrai à titre personnel pour cette question et les suivantes. Le combat contre la religion est primordial à mes yeux car toutes les religions manipulent, exploitent et anéantissent l'individu, c'est le plus grande secte du monde. Tu ne peux pas passer outre, entre les églises dans chaque ville, les cloches, les mariages à l'église, les enterrements, les fêtes religieuses, les baptêmes (sans te demander ton avis!), les communions..., mais aussi et partout des crucifix, des prières, des rassemblements à Primitiv Bunko 2dates fixes... et le plus envahissant de tous: notre propre calendrier!! La religion nous étouffe, on ne peut donc pas la laisser se développer impunément.. Les individus hypnotisés par la religion ne pensent plus par eux même, leur personnalité est annihilée. Je suis un farouche adversaire de la religion. Pour les groupes HC krishna, ils ne font pas partie de mon monde, d'ailleurs ils refusent obstinément l'étiquette "punk". Tant mieux! Les prêcheurs et moralistes doivent disparaître, dans la religion comme ailleurs. Les groupes catholiques font ce qu'ils veulent, mais qu'ils ne viennent pas dire "fais le toi même" ou "pense par toi-même". Ils sont manipulés comme les autres et ont besoin de croire à un dieu imaginaire pour survivre. Malheureusement, je crois que sans cela ils crèveraient. Ils sont cliniquement morts.

- À trop voulour éviter le cliché punk classique (photo-pose avec la dégaine des grands jours), je trouve que les pochettes des groupes HC/crust tombent aussi dans le panneau du cliché avec des pochettes souvent ressemblantes entre elles, et souvent inspirées par le design OI POLLOI ou CRASS. PRIMITIV BUNKO étant dans la catégorie OI POLLOI selon moi. Votre avis sur ce paradoxe? -

Ce n'est pas du tout un paradoxe mais une vérité compréhensible. Dans la muzik classique, c'est souvent des tableaux, dans la variétoche c'est la tronche du guignol bien peigné que tu retrouves en pochette. Toute muzik comporte ses clichés. Je crois que dans le punk aussi, les groupes ont besoin de sentir l'appartenance à un mouvement qu'ils défendent. Tu as d'ailleurs oublié le design ô combien important à la Discharge!!! C'est peut-être un désir d'identité, une marque de fabrication... ceci dit, c'est la première fois que l'on compare notre pochette à OI POLLOI, ce n'est donc pas exprès que l'on a fait, on n'a eu aucun souci de copier. Est-ce cliché? Peut-être, mais la muzik l'est aussi, alors... C'est toujours mieux selon moi qu'un groupe qui exhibera les nichons d'une nana ou qui se forcera à jouer le méchant avec 5 kilos de clous et une crète bien montée. Ridicule!! Pour finir, seul un dessin pouvait bien ressortir pour une pochette N&B, et nous avons opté pour celui-ci car il ne représentait justement rien de spécial et que nous pensions de ce fait éviter les clichés. Apparemment, c'est raté!! Mais OI POLLOI est un super groupe! Na!

- Vous avez tourné en Pologne. Pouvez-vous en parler? On dit souvent que cette scène de l'Est de l'Europe est très riche mais surtout très méconnue des Occidentaux. Votre avis? -

Ce n'est pas en Pologne mais en République Tchèque que l'on a tourné pour le "extreme crust butchery tour". On y a fait 8 dates dans tout le pays. Là-bas, la "démocratie" n'existe que depuis 10 ans, donc il n'y a pas longtemps que les groupes peuvent jouer et s'exprimer plus librement, tout comme il n'y a pas longtemps que les groupes peuvent sortir des disques, c'est peut-être pour cela que la scène nous est méconnue, mais elle tend aujourd'hui à se développer et à s'extérioriser puisque la correspondance est devenue plus facile avec ces pays. En Tchéquie, nous avons tourné avec MRTVA BUDOUCNOST, nous avons été apparemment le premier groupe punk étranger à faire autant de dates dans ce pays!! L'expérience a vraiment été fabuleuse, et si Prague ou Brno sont des grandes villes proches de ce que l'on peut voir à l'ouest, on a constaté que les campagnes étaient totalement différentes et typiques de ce à quoi on pouvait s'attendre, le dépaysement a été total. Nous avons rencontré des tas de gens qui voulaient absolument communiquer avec des Français, sans parler ni le français ni l'anglais. Cela a été très chaleureux. Mais il y a beaucoup de problèmes avec les nazis (qui profitent également de la "démocratie" pour exposer ce qu'ils croient avoir comme "idées") et les redskins qui ont l'air très violents et détestent les punks.

- Quels groupes cotoyez-vous en France? Comment se porte la scène "bruyante" française selon vous (notamment par rapport a ce que vous avez pu voir ailleurs)? -

On ne cotoyait pas des groupes mais plutôt des individus. On n'allait pas voir telle personne juste parce qu'elle jouait dans un groupe, c'est stupide. On a donc été potes avec beaucoup d'individus de la scène (ou non, d'ailleurs!). J'ai l'impression que la "scène" française stagne beaucoup: les zines se ressemblent, il n'y a personne aux concerts, sauf si le groupe est "connu", la plupart des groupes sont pénibles et ne concrétisent pas toujours ce qu'ils écrivent dans leurs textes, c'est plus difficile d'appliquer que de revendiquer. Il y a cependant kelks villes qui bougent bien : Lille (où je vais prochainement habiter!!), Dijon, St-Étienne... Mais bon, pas grand chose de bien nouveau depuis fort longtemps. Le punk n'est souvent qu'un loisir et pas un mode de vie, et ceci me gêne tout de même un peu. Je ne connais pas tellement d'autres pays, mais la scène avait l'air plus variée et plus soudée en Tchéquie, et les gens plus chaleureux en Suisse. Mais toute comparaison serait trop hasardeuse car je connais pas assez les autres pays. Pour les groupes "bruyants", beaucoup ont aujourd'hui splitté (COCHE BOMBA, OPSTAND, JEAN SEBERG...), il ne reste actuellement plus grand nombre dans ce créneau musical, exceptés kelks farouches gens du sud (DISBEER, SICHNESS), ainsi que d'autres dignes représentants dans la muzik rapide et sale: 20 MINUTES DE CHAOS, VÖMIT FÖR BREAKFAST, KURUMA BAKUDAN... Mais les groupes se font et se défont très vite, il sera donc logique de voir apparaître de nouveaux noms dans les mois à venir. Mais en règle générale, il y a toujours eu très peu de groupes bruyants en France.

- Vu de l'extérieur, j'ai l'impression que la scène anarcho-punk et crust reste très engagée alors qu'une certaine scène punk-rock s' "apolitise" de plus en plus. Votre avis sur cette vision des choses? En tant que groupe crust, quelle vision avez-vous de la scène punk-rock? -

Un groupe n'est pas toujours meilleur s'il est politisé. (NDLR: ce n'est pas ce que j'ai voulu dire ). Comme je le disais plus haut, il vaut mieux être cohérent avec ses paroles. Si tu n'es pas quelqu'un d'engagé dans la vie, il est inutile d'écrire des textes politiques. Tu dois ressentir ce que tu écris. D'un autre côté, si la scène crust reste plutôt engagée, c'est parce que ses protagonistes sont souvent proches de l'anarchisme, s'occupent de squatts, de soutiens divers. Ils ne veulent surtout pas être là que pour la muzik et sont déjà "politisés" dans la vie de tous les jours. Dans le punk-rock, les gens se foutent souvent de tout ça: ils vont jouer même si le concert est sponsorisé par une multinationale, les prix d'entrée ne sont pas contrôlés, certains des "acteurs" punk-rock ne sont pas du tout sensibilisés. Ils vont même se foutre ouvertement d'un végétarien sans même chercher à savoir le pourquoi de la démarche et vont être hyper machistes. Attention, je ne veux aucunement généraliser, mais j'ai souvent rencontré de telles personnes au fil des années et j'avoue que cela commence sérieusement à me fatiguer. Une partie du public punk-rock est un public beauf alors qu'ils pensent critiquer le beaufisme dans leur vie. Mais je suis ami avec certains punk-rockeurs, ce qui m'évite de trop généraliser. J'aime beaucoup les gens de Garage Lopez, car même s'ils ne veulent aucune étiquette politique, ce sont des gens vrais et sincères. Mais attention aux gens "apolitiques", ils acceptent souvent l'extrême-droite (aux concerts, dans d'autres groupes...), l'étiquette apolitique les arrange car ils sont de toute façon ambigüs.

- Faire un groupe punk est-il donc indissociable d'un certain engagement selon vous? -

Chacun fait ce qu'il veut. Si tu veux délirer, vas-y pleinement, mais sois cohérent. Ose dire que tu es un beauf si tu regardes en premier les seins chez une fille ou si tu condamnes l'homosexualité. Mais si tu ne veux pas faire de la "politique" dans un groupe, n'en fais pas, fais selon tes désirs, tes amours, mais sois cohérent!! Nous n'avons à fixer aucune règle dans le punk. Simplement, il faut que tes textes représentent ta vie, tes émotions.

- Qu'est-ce qui est arrivé de mieux au groupe depuis qu'il existe? -

Toutes les périodes du groupe nous ont offert de grands moments. La sortie d'un disk est aussi intense qu'une tournée. Ce groupe aura été entièrement un grand moment. Mais puisqu'il faut mourir un jour, nous nous sommes auto-détruits...

- Activités en dehors du groupe ( zine, label...)... -

Fab fait le hippy dans son jardinier potager et fait partie d'un groupe de percus, Bob s'éclate les yeux aux jeux vidéos, Flox fait 2 groupes (voir question 1), un zine (Fight for your mind) et bientôt un label CD. Quant à moi, je commets l'immonde Les Faux Fils du Trash Bourrent fanzine, le label K7 CRS Tapes, le groupe 7 MINUTES OF CHIASSE (pour public averti!!), je bois beaucoup, je lis beaucoup, je pisse beaucoup et je suis chômeur heureux. J'ai commencé un groupe sur Lille. À suivre...

- Quels sont les projets du groupe pour cette fin 1999 / début 2000? -

Voir question nº1 pour les 2 splits EP. Un label K7 tchèque va sortir notre intégrale sur 2 K7. Sinon, on a eu le bog avant tout le monde, on est tombé définitivement en panne et la mort se vit tant bien que mal. Merci Jean. À vous les studios.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

igilg

Anonyme a dit…

Salut alors déjà merci beaucoup pour tout ce que tu nous balance!! Et là la disco de PB c'est du plaisir total j'ai tjrs souhaité écouter cette K7 et jamais réussi à la choper et grâce a toi elle tourne non stop! merci merci merci. pierre

PUNKISDEAD a dit…

salut, le blog est vraiment pas mal on y trouve quelques bijoux ! j'ai moi-même commencé un blog dans le même genre :
http://punkisdead.over-blog.net/

Bonne continuation par ici.

Anonyme a dit…

http://www.mediafire.com/?ljf4dgnyhwd

Salut,

Si tu veux, tu peux le poster c'est mon ancien groupe.

Ciao.
Sami

Anonyme a dit…

Salut,
je l'avais téléchargé, mais suite à une mauvaise manoeuvre je ne l'ai plus ... alors ça serai cool!!!!

youpi a dit…

voili c'est fait

Anonyme a dit…

Cool
Merci!!!
FAB

Anonyme a dit…

Toujours dispo là:

http://angrrykulturra.wordpress.com/

Anonyme a dit…

thanx for this post, man, i love primitive bunko... :)